Migros contribue à redorer le blason de l’Azerbaïdjan

En 2012, SOCAR – la compagnie pétrolière nationale de la République d’Azerbaïdjan – est officiellement devenue le sponsor principal du prestigieux Festival de Jazz à Montreux en Suisse. Cela faisait partie d’une campagne mondiale concertée de l’Azerbaïdjan visant à redorer son blason en Europe, terni à juste titre par de nombreux scandales de corruption et de droits de l’homme.

L’Azerbaïdjan est une dictature et SOCAR veut dissimuler son identité de moteur financier d’un régime autocratique et corrompu. SOCAR est cependant tout sauf une entreprise indépendante : Elle est détenue à 100 % par l’État et dirigée directement par Ilham Aliyev, le dictateur azerbaïdjanais mafieux. Les membres du conseil d’administration et du conseil consultatif de SOCAR sont contrôlés par le président azerbaïdjanais, qui a par ailleurs été désigné « personne corrompue de l’année » par l’OCCRP. SOCAR fournit la majeure partie des ressources financières du pays et a été désignée par Transparency International comme la compagnie énergétique la plus corrompue au monde.

Malgré des décennies de criminalité et de corruption bien documentées, Migros a signé en 2012 un contrat de franchise Migrolino avec SOCAR. Chaque Migrolino exploité par SOCAR finance directement un régime activement impliqué dans la corruption, le blanchiment d’argent, la torture et les violations des droits de l’homme.

En collaborant avec SOCAR, Migros travaille directement avec Aliyev. Migros a ainsi renié ses principes fondateurs de responsabilité éthique et de valeurs démocratiques en s’associant à l’une des dictatures les plus corrompues de notre époque.

 

« SOCAR ne fait que payer »

Il en a coûté environ 400 000 francs à SOCAR pour devenir l’un des principaux sponsors du Festival de Jazz de Montreux. A peu près au même moment où le stade de l’Eurovision était construit à Bakou, les autorités azerbaïdjanaises ont violemment expulsé les habitants de la région.

Amnesty International a adressé une lettre ouverte au Festival de Jazz de Montreux concernant le sponsoring de SOCAR et a attiré l’attention sur les violations des droits de l’homme et les restrictions massives de la liberté d’expression en Azerbaïdjan. « Nous considérons grave qu’un festival de jazz aussi renommé ne soit pas attentif au fait que ses sponsors soient impliqués dans des violations des droits de l’homme », peut-on lire dans la lettre adressée à Claude Nobs, le directeur du festival de l’époque. Nobs a simplement répondu : « Nous n’avons malheureusement aucune influence sur ce point. Mais SOCAR ne fait que donner l’argent et ne revendique rien en contrepartie ». Jusqu’à aujourd’hui, SOCAR est resté l’un des sponsors.

 

« SOCAR est le partenaire parfait »

En 2019, SOCAR a effectué un sponsoring non moins étonnant : Il est devenu le sponsor officiel de l’Association suisse de musique populaire. Après l’annonce du sponsoring, le président centrale de l’Association suisse de musique populaire s’est réjouie d’avoir trouvé en SOCAR le « partenaire parfait ». « Avec la communauté, l’hospitalité et la confiance, l’entreprise représente les mêmes valeurs que notre association », ont-ils ajouté.

Lorsqu’elle parle de « mêmes valeurs », l’Association fait-elle allusion à la corruption par l’Azerbaïdjan d’hommes et de femmes politiques européens ainsi que d’observateurs d’élections, aux grands scandales de corruption, à la répression brutale des voix d’opposition et aux assassinats à motivation politique de personnes critiques à l’égard du gouvernement ?

Nous ne partageons pas les mêmes valeurs que SOCAR et nous ne partageons pas les mêmes valeurs que le régime d’Aliyev. Nous vivons dans une démocratie fondée sur les droits de l’homme et l’État de droit.

 

Nous exigeons mieux !

Dès le début de la collaboration avec Migrolino, il était clair que ni SOCAR ni l’Azerbaïdjan ne disposaient, ne serait-ce que de façon approximative, des normes humanitaires ou éthiques que nous qualifierions d’acceptables en Suisse. L’initiative pour des multinationales responsables a prouvé que les citoyens suisses veulent faire respecter des pratiques commerciales éthiques. En collaborant avec SOCAR, Migros approuve tacitement la corruption, le blanchiment d’argent, le détournement de fonds et la fraude.

Suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie au printemps 2022, la réaction massive de la communauté internationale a été claire : les entreprises du monde entier ont décidé de faire passer leurs valeurs démocratiques au détriment du profit et se sont retirées de leurs activités commerciales en Russie. Nous demandons à Migros de ne plus se voiler la face devant la violence de la dictature en Azerbaïdjan.

Dans le code de conduite du groupe Migros (pdf), on peut lire : « Nous ne pratiquons pas la corruption, ni ne nous laissons corrompre » et « Nous respectons les lois ». Ces déclarations sont en contradiction directe avec le contrat de franchise de Migros avec SOCAR et le lien évident avec le régime corrompu d’Ilham Aliyev.

Que les valeurs de Migros ne se transforment pas en vaines paroles ! Migros doit être à la hauteur de ses valeurs autoproclamées en condamnant l’Azerbaïdjan et en mettant fin au partenariat avec SOCAR. Nous exigeons mieux.

Migros doit, dès maintenant, mettre fin à cette collaboration ! Signez notre pétition !

La campagne - migroliNOTsocar

DITES NON À

SOCAR

Pas de collaboration avec des régimes autoritaires !
#migroliNOTsocar

 

La collaboration entre Migrolino et SOCAR signifie que les consommateurs suisses financent directement le régime de terreur du dictateur Ilham Aliyev en Azerbaïdjan qui se caractérise par la corruption, la torture, les pots-de-vin et la répression des droits de l’homme.

 

Migros a renoncé à ses propres valeurs pour le profit. En tant que clients suisses, nous demandons à Migros de respecter ses valeurs et de prendre des décisions responsables. Signez maintenant notre pétition et demandez à MIGROS de mettre fin à cette collaboration honteuse !

À PROPOS DE CETTE CAMPAGNE

Migros collabore depuis 2012 avec le régime autoritaire d’Azerbaïdjan dans le cadre d’un contrat de franchise avec SOCAR, l’entreprise pétrolière la plus corrompue du monde. Les revenus de SOCAR sont utilisés pour financer la torture, la violence et la répression systématique des droits de l’homme, ainsi qu’une multitude de crimes internationaux, de pots-de-vin et de corruption.

 

SOCAR veut éviter que le groupe soit identifié comme étant le moteur financier d’un régime corrompu et autoritaire. Cependant, l’entreprise est détenue à 100 % par l’État et il n’existe pratiquement aucune frontière entre elle et l’oligarchie au pouvoir.

 

SOCAR est dirigée directement par le dictateur azerbaïdjanais de type mafieux Ilham Aliyev, qui a été nommé « Personne corrompue de l’année » par l’OCCRP. La direction de l’entreprise et les comités de surveillance sont tous nommés par Aliyev et sa femme. Les revenus pétroliers de SOCAR sont détournés par Aliyev et sa famille, ainsi que par un réseau d’oligarques qui dissimulent leur fortune sur des comptes offshore.

 

Dès le début de la collaboration avec Migrolino, il était clair que ni SOCAR ni l’Azerbaïdjan ne disposaient, ne serait-ce que de façon approximative, des normes humanitaires ou éthiques que nous qualifierions d’acceptables en Suisse.

 

Migros, en revanche, est très exigeante envers elle-même et se plaît même à en faire l’éloge. Dans le code de conduite du groupe Migros, on trouve des déclarations telles que « Nous ne pratiquons pas la corruption, ni ne nous laissons corrompre », « Nous respectons les lois » et « Nous manifestons les uns à l’égard des autres respect, loyauté et humanité ».

 

Mais ces affirmations se transforment en paroles vaines dans la mesure où elle collabore avec des entreprises qui violent activement ces normes.

 

Il est temps qu’une entreprise suisse traditionnelle comme Migros défende vos valeurs et refuse de faire des affaires avec les pires régimes criminels et corrompus du monde. Il est temps que les partenariats commerciaux s’engagent en faveur des droits de l’homme tout au long de la chaîne de valorisation. Il est temps pour Migros de dire non à SOCAR.

 

Nous demandons à Migros de respecter ses valeurs et de mettre fin à sa collaboration avec SOCAR. Signez la pétition si vous êtes d’accord avec nous.

10081
ont signé

10081%

Oui, je signe la pétition #migroliNOTsocar ! Migros ne doit pas faire d'affaires avec SOCAR et le gouvernement azerbaïdjanais corrompu.






    Nous traiterons vos données conformément à notre politique de confidentialité.

    DITES NON À

    SOCAR

    Pas de collaboration avec des régimes autoritaires !

     

    La collaboration entre Migrolino et SOCAR signifie que les consommateurs suisses financent directement le régime de terreur du dictateur Ilham Aliyev en Azerbaïdjan qui se caractérise par la corruption, la torture, les pots-de-vin et la répression des droits de l’homme.

     

    Migros a renoncé à ses propres valeurs pour le profit. En tant que clients suisses, nous demandons à Migros de respecter ses valeurs et de prendre des décisions responsables. Signez maintenant notre pétition et demandez à MIGROS de mettre fin à cette collaboration honteuse !

    10081
    ont signé

    10081%

    Oui, je signe cette pétition ! Migros ne doit pas faire d'affaires avec SOCAR et le gouvernement azerbaïdjanais corrompu.






      Nous traiterons vos données conformément à notre politique de confidentialité.

      À PROPOS DE CETTE CAMPAGNE

      Migros collabore depuis 2012 avec le régime autoritaire d’Azerbaïdjan dans le cadre d’un contrat de franchise avec SOCAR, l’entreprise pétrolière la plus corrompue du monde. Les revenus de SOCAR sont utilisés pour financer la torture, la violence et la répression systématique des droits de l’homme, ainsi qu’une multitude de crimes internationaux, de pots-de-vin et de corruption.

      SOCAR veut éviter que le groupe soit identifié comme étant le moteur financier d’un régime corrompu et autoritaire. Cependant, l’entreprise est détenue à 100 % par l’État et il n’existe pratiquement aucune frontière entre elle et l’oligarchie au pouvoir.

      SOCAR est dirigée directement par le dictateur azerbaïdjanais de type mafieux Ilham Aliyev, qui a été nommé « Personne corrompue de l’année » par l’OCCRP. La direction de l’entreprise et les comités de surveillance sont tous nommés par Aliyev et sa femme. Les revenus pétroliers de SOCAR sont détournés par Aliyev et sa famille, ainsi que par un réseau d’oligarques qui dissimulent leur fortune sur des comptes offshore.

      Dès le début de la collaboration avec Migrolino, il était clair que ni SOCAR ni l’Azerbaïdjan ne disposaient, ne serait-ce que de façon approximative, des normes humanitaires ou éthiques que nous qualifierions d’acceptables en Suisse.

      Migros, en revanche, est très exigeante envers elle-même et se plaît même à en faire l’éloge. Dans le code de conduite du groupe Migros, on trouve des déclarations telles que « Nous ne pratiquons pas la corruption, ni ne nous laissons corrompre », « Nous respectons les lois » et « Nous manifestons les uns à l’égard des autres respect, loyauté et humanité ».

      Mais ces affirmations se transforment en paroles vaines dans la mesure où elle collabore avec des entreprises qui violent activement ces normes.

      Il est temps qu’une entreprise suisse traditionnelle comme Migros défende vos valeurs et refuse de faire des affaires avec les pires régimes criminels et corrompus du monde. Il est temps que les partenariats commerciaux s’engagent en faveur des droits de l’homme tout au long de la chaîne de valorisation. Il est temps pour Migros de dire non à SOCAR.

      Nous demandons à Migros de respecter ses valeurs et de mettre fin à sa collaboration avec SOCAR. Signez la pétition si vous êtes d’accord avec nous.

      REJOIGNEZ-NOUS

      Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter pour recevoir les dernières informations sur la campagne Migrolinotsocar, participer à nos actions et découvrir comment vous pouvez agir en faveur des valeurs suisses en consommant de manière responsable. Ne laissez pas Migros faire d’autres vaines promesses.

      ACTUALITÉS

      APPORTEZ NOUS VOTRE SOUTIEN

      En 2020, l’initiative suisse sur la responsabilité des multinationales a convaincu la majorité de la population suisse. Les citoyens ont déclaré que les droits de l’homme sont d’une importance cruciale et que les entreprises suisses devraient être tenues responsables au-delà des frontières suisses.Aidez-nous à garantir que l’éthique et les droits de l’homme soient respectés.
      [an error occurred while processing this directive]

      Oui, je signe la pétition migroliNOTsocar ! Migros ne doit pas faire d'affaires avec SOCAR et le gouvernement azerbaïdjanais corrompu.






        Nous traiterons vos données conformément à notre politique de confidentialité.

        Oui, je signe la pétition migroliNOTsocar ! Migros ne doit pas faire d'affaires avec SOCAR et le gouvernement azerbaïdjanais corrompu.






          Nous traiterons vos données conformément à notre politique de confidentialité.

          10081
          ont signé

          10081%

          Oui, je signe la pétition migroliNOTsocar ! Migros ne doit pas faire d'affaires avec SOCAR et le gouvernement azerbaïdjanais corrompu.






            Nous traiterons vos données conformément à notre politique de confidentialité.